FocusInterviews

Yann Cucherat : « Le Grand Stade de Lyon sera le plus beau d’Europe »

Yann Cucherat, adjoint au maire de Lyon au service des sports, a accordé une interview exclusive à footligue1.fr. Dans cette deuxième partie, l’ancien gymnaste évoque la réception de l’Euro 2016 et le rôle joué par le Grand Stade de Lyon dans le rayonnement de la ville au quotidien.

De notre envoyé spécial Arthur Vernassière

Le Grand Stade accueillera l’Euro 2016, comment vous préparez-vous à un tel événement ?

On s’y prépare depuis un petit moment déjà. L’Euro est l’occasion de mettre en lumière la ville. Après les Jeux Olympiques et la Coupe du monde, c’est le 3e événement sportif le plus médiatisé au monde. A la fois avec les spectateurs qui vont se déplacer en nombre sur les matchs, ou qui iront partager la fête sur la Fan Zone qu’on installera Place Bellecour, et avec les téléspectateurs qui seront une centaine de millions à regarder cette compétition phare. Il y aura un écran géant qui est mis à disposition par l’UEFA.

Tous les matchs seront diffusés en clair sur cette Fan Zone. En plus c’est un Euro à 24, donc il y aura plus de matchs que d’habitude. Pour nous, c’est une vraie fierté. Les estimations des retombées économiques parallèles tournent autour de 160 millions d’euros. Il y a ça, et la visibilité avec tout ceux qui vont parler de Lyon pendant un mois. Cela crée un engouement populaire, économique et associatif. Le sport permet de recréer des liens entre tous les acteurs.

Quelles sont les attentes de la ville à propos de l’Euro ?

On espère que ce sera un bel Euro, et que la France aille le plus loin possible. La dynamique s’installera d’une manière générale selon le parcours de l’équipe de France. Après, Lyon a une position assez centrale. On y verra plus clair après le tirage au sort, quand on saura exactement les équipes qu’on accueille. Mais on a quand même quatre matchs de poule, un huitième et une demi-finale, ce qui est assez conséquent.

On pense que certains clubs de supporters vont se baser sur Lyon pendant plusieurs semaines.Et comme notre position géographique est assez centrale, ils pourront se déplacer sur les autres stades de France en fonction de la tournée de leurs équipes. Il y aura aussi des supporters qui iront voir des matchs à Saint-Étienne, et qui seront basés sur Lyon, car Saint-Étienne ne pourra pas accueillir tout le monde. Il y a un engouement qui dépasse la fête populaire que nous préparons le mieux possible.

« J’ai bon espoir pour que le Grand Stade de Lyon devienne le plus beau d’Europe »

Le Grand Stade sera-t-il le plus beau de France ?

Je n’en doute pas. Aujourd’hui, même si je le vois pousser, c’est difficile de porter un jugement objectif. J’attendrai la version définitive. J’ai eu la chance d’aller à l’inauguration du stade de Bordeaux, j’ai eu la chance d’aller à Marseille, à Nice, et, pour le basket, d’aller à Lille. Je vois des installations. Je pense que Lyon contribuera aussi d’une manière générale au rayonnement de la France par toutes les qualités de son installation. Ce qui est bien pensé ce sont les espaces de vie autour du stade, mais aussi la qualité visuelle pour tous les spectateurs qui viendront assister aux  matchs. Pour toutes les places, la visibilité sera bonne. C’est un stade très connecté.

On est en train de développer un outil internet pour que les spectateurs puissent interagir et partager à l’intérieur du stade en toute autonomie. Tout est très bien pensé. On y mêle aussi les atouts de la ville de Lyon, la gastronomie avec un contrat avec Paul Bocuse… Tout ce qui fait la richesse de Lyon. 2 500 emplois sont créés actuellement pour la construction de ce stade, en en attendant plein d’autres à venir après. Or, il y a un besoin de créer un engouement économique aujourd’hui, dans le sens de l’emploi. Je suis très confiant et j’ai bon espoir pour qu’il devienne le plus beau stade de France, voire d’Europe.

Le Grand Stade a été désigné pour accueillir les finales des coupes d’Europe de rugby en 2016. Est-ce qu’une candidature de ce type pour accueillir une finale européenne de football est-elle envisagée ?

Je ne doute pas que ce soit le cas, mais je n’ai pas d’information à ce sujet-là. Mais que les choses soient claires, Lyon et l’Olympique Lyonnais prendront toutes les opportunités qui se présentent à eux pour créer cette dynamique et cet engouement. C’est pour ça que les deux finales européennes de rugby qui auront lieu juste avant l’Euro 2016 sont importantes pour nous. Ça montre le rayonnement de ce stade au regard de l’Europe, alors qu’il n’est même pas totalement achevé. Il y a cet Euro 2016.

Et une fois que l’Euro 2016 sera passé, l’Europe entière, le monde entier auront vu les qualités de ce stade. Je suis certain que beaucoup d’autres opportunités se présenteront. Et là, je fais vraiment confiance à l’Olympique Lyonnais, ils me l’ont démontré depuis longtemps, ils seront sur les rangs pour aller chercher toutes les compétitions prestigieuses. Si ça pouvait être une finale de foot européen, j’en serais très fier.

Réservez vos places pour les matchs de l’OL en cliquant ici

Partager
admin

admin

Juan Fernando Quintero, Stade Rennais, Ligue 1
Article précédent

Stade Rennais : Quintero plutôt que Gourcuff ?

Armand Traoré, QPR, Premier League
Article suivant

Le LOSC vire à gauche

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>