Débats

Et si Aulas était suspendu ?

Coupable d’avoir déclenché une incroyable polémique sur « les manœuvres douteuses » de la LFP envers le PSG notamment, Jean-Michel Aulas se permet depuis plusieurs semaines de tirer à boulets rouges sur les institutions et certains clubs. En toute impunité ?

« Si vous vous couchez devant l’argent… » Voilà le message adressé par Jean-Michel Aulas ce lundi pour expliquer ses démarches nébuleuses à l’encontre de la LFP et du Paris Saint Germain. Le président lyonnais persuadé que la réduction des suspensions accordée par le CNOSF à Zlatan Ibrahimovic et Dimitri Payet constitue un vice de forme, cherche activement la moindre petite faille juridique pour annuler cette décision. Après avoir menacé le PSG d’avoir match perdu s’il alignait Ibrahimovic face à Nantes (0-2), JMA s’en est pris verbalement à la LFP et à son président Frédéric Thiriez dont les méthodes sont jugées douteuses surtout quand il s’agit des champions de France. Si le club de la capitale et la LFP jouent l’apaisement pour le moment, les démarches nébuleuses déclenchées par Aulas en plein sprint final interpellent.

Des sanctions prononcées contre Aulas ?

Ce mardi, un éclairage troublant apporté par Bernard Caïazzo président de l’ASSE dans les colonnes du Parisien, corrobore les propos de Frédéric Thiriez qui invitait Jean-Michel Aulas à relire tranquillement les règlements. « Le jeudi après-midi, lors du conseil d’administration de la LFP, le dossier de la diminution des sanctions de Payet et Ibra a été évoqué lors des questions diverses, au cas où le CNOSF se prononcerait en faveur de cette réduction. Toutes les familles y étaient favorables. Aulas était déjà parti car il avait un rendez-vous. Thiriez nous a dit qu’il nous demanderait le lendemain une confirmation. Il n’a commis aucune faute. Le foot se dispute sur le terrain, pas devant les tribunaux.

On est ridicules avec cette histoire. C’est un combat d’arrière-garde, » lâche le dirigeant stéphanois. Dès lors, une autre question se pose inéluctablement. Jean-Michel Aulas peut-il en toute impunité se payer le scalp d’une institution comme la LFP et par ricochet, du PSG ? Cette affaire plonge la Ligue dans un marasme politico-juridique sans précédent. Un comble surtout quand la polémique provient du vice-président de son conseil d’administration… Le président Aulas martelait que « l’argent ne devait pas permettre d’être au-dessus des règlements ». Encore faudrait-il que cette revendication s’applique au principal protagoniste. Après autant de dérapages verbaux cette saison, JMA ne devrait-il pas être sanctionné à son tour ?

Selon vous, Jean-Michel Aulas devrait-il être suspendu pour ses attaques répétées contre la LFP et le PSG ?

Loading ... Loading ...

Partager
Cédric RABLAT

Cédric RABLAT

Journaliste sportif professionnel, le football constitue pour moi une passion quotidienne. Je souhaite donc vous la faire partager à travers ce site, qui décryptera l'actualité du championnat de France et de l'Euro 2016.

René Girard, LOSC, Ligue 1
Article précédent

Lille : l’ultime pari de Girard

Florian Thauvin, OM, Ligue 1
Article suivant

OM : ce protégé de Bielsa qui va quitter le club

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>